Chicken

Peintre, dessinateur

L'exposition à Lasécu

  • Exposition 50 x 50
  • Exposition Sexe et Érotisme – Novembre 2013 – Janvier 2014

L'artiste

Quelques années d'études d'Art Appliqué et de Beaux Arts au début des années 90 et c'est parti pour les prémices d'un voyage en peinture dans un univers foutraque, mutant et joyeux; dépotoir d'obsessions absurdes et de surenchères dégoulinantes jusqu'à l'indigestion. Les peintures à l'acrylique (la série B la peinture à l'huile) de Chicken oscillent en permanence entre le carnage et le carnavalesque, résultat bâtard et sans préméditation, d' un travail acharné qui s'apparente à une quête désespérante et obsédante d'un espace rêvé et criard où le cauchemar n'est jamais loin, où plaisir et douleur s'échangent volontiers leur mode d'expression, d' un espace sans échelle et sans règle, plutôt hallucinatoire, illuminé de mysticisme de fête foraine,crépitant de références pop-pathétiques,de détours religieux,de clins d'oeil louches. Des mouches à merde y bourdonnent et s'affairent joyeusement sur les monstrueux restes du monde, autour des ruines de nos panthéons et de nos lendemains de fêtes, annonçant un perpétuel régurgitement...et de l'appétit pour le miteux de la beauté....

Cet acharnement à remplir le vide jusqu'à l'étouffement est il motivé par l'envie incontrôlée d'en découdre avec quelques vieux démons, quelques vieilles obsessions tenaces (le train fantôme de la foire de la Saint-Denis en 1983 à Saint-Quentin ?!) ? De fuir la vacuité de ce monde ? D'échapper au naufrage sur canapé de nos contemporains et de jouir sans entrave de son propre égarement dans le labyrinthe de nos émotions ?! De rendre enfin attractif et appétissante la descente aux enfers ?...Bon, de toute façon faut bien s'occuperavant de crever...Depuis 2008 craignant de perdre le fil de la confusion , il se lance dans le canevas , tantôt porno, tantôt verbeux...ainsi que dans la composition assidue d'affiches de concerts garage, notamment pour Rock'n'roll Jihad et quelques autres déglingués notoires..suivront quelques pochettes de disques, des motifs de T-shirt ou de tatouage...

Quoiqu'il en soit cette passion créative dévorante l'anime depuis les années 90 durant lesquelles il expose dans de nombreuses lieux de la métropole lilloise, bars, festival et autres endroits non institutionnels...et pratique occasionnellement le laché de mouches vivantes. Un séjour à l'Hopital de La Dernière Chance (Lille wazemmes 2004) relance son envie de produire plus d'oeuvres et il redouble de travail.Les nuits sont longues et leurs phantomes le poursuivent bientôt même en plein jour consacré la plupart du temps à honorer des commandes pour le spectacle vivant (décor, affiche, accessoires...), ou animer des ateliers de pratiques artistiques dans les quartiers.

Soupçonné d'avoir été victime d'une saillie crypto-rétinienne non consentie avec le peintre Clovis Trouille il y a quelques années il exposera a plusieurs reprises conjointement avec les affiliés de l'artiste (Musée des Ardennes, l'Isle Adam, Centre Culturel Christine Peugeot, Halle Saint Pierre)...Plus récemment il a présenté un assemblage de 11 peintures pour l'exposition Epidermique, Art et Tatouage (Lille/Béthune).


Infos

Site web de l'artiste :
http://chicken.canalblog.com/

Contact :
fred.tourard@club-internet.fr

Les Oeuvres